Innsbruck

C’est la ville ET la montagne.

Ses rues piétonnes dans la vielle ville permettent de voir ses maisons médiévales.

Grâce à son funiculaire et son téléphérique, il est possible de monter directement à 2256m à Hafelekar la Nordkette.
Nous nous garons à Hungerburg situé à 860 m non loin du départ du téléphérique.
Une fois embarqués, en vingt minutes nous sommes au sommet puis petite balade jusqu’à la croix : panorama magnifique. Quelques snowboarders profitent encore des pistes. Le domaine n’est pas trés étendu. Les parapentistes viennent s’entrainer. On a croisé quelques promeneurs.
Pour les amateurs de soirées, à l’étape intermédiaire,  le cloud 9 accueille les fétards du vendredi soir dans son igloo bien froid.
Un jardin botanique à 2000 mètres d’altitude, voilà l’une des particularités d’Innsbruck. Sur la montagne emblématique de la ville, le Patscherkofel caractérisé par son arrondi chauve, directement en face de la station supérieure du téléphérique, le jardin botanique alpin du Patscherkofel attend les visiteurs de l’été.

J’enchaine avec la visite du  zoo alpin aprés vingt minutes de descente à pieds. Il est le plus haut zoo européen situé à 750m . Le sonneur à pieds épais m’a bien regardé droit dans les yeux ! La visite terminée, je descends de nouveau à pieds jusqu’àu départ du funiculaire à Innsbruck qui me ramènera à 860m. En cette fin de journée beaucoup de VTTistes leurs vélos à la main m’entourent dans le wagon. C’est bien ça, la ville Et la montagne. Journée riche et ensoleillée.

Publié dans Bus